parismatch.com – Elles prennent leur envol – Dans les coulisses du Bal des débutantes 2015

Le 28 novembre se tenait le traditionnel « Bal des débutantes » au Palais de Chaillot. Un événement qui a réuni tout le gotha.Le temps d’une nuit, elles ont vécu un conte de fée. En robes Haute Couture, et face à une Tour Eiffel scintillante, vingt jeunes filles ont fait leur entrée dans le monde. Parmi elles, Iman Pérez, 16 ans, fille de l’acteur Vincent Perez et du mannequin Karine Silla : « Lorsque j’ai reçu l’invitation, j’étais ravie car une de mes meilleures amies, Sonia, y participait aussi. C’est une belle opportunité ! Je suis passionnée de mode, Noémie Lenoir, qui est un peu ma marraine dans ce milieu, m’a donné beaucoup de conseils pour réussir une carrière de top model. J’ai la chance d’avoir des parents très compréhensifs qui me soutiennent. Je suis aussi passionnée d’équitation, j’ai eu plusieurs chevaux, dont un confié par Guillaume Canet et un autre par Virginie Coupérie-Eiffel. J’aime aussi faire du shopping, comme beaucoup de filles…»Hérité de la cour britannique du XVIIIe siècle puis tombé en désuétude, le bal a été remis au goût du jour en 1992 par Ophélie Renouard : « L’argent n’est pas un critère de sélection. C’est d’abord une histoire de tenue, d’éducation, de valeurs communes qui déterminent les affinités, les amitiés qui se noueront au cours de la soirée. On ne prend pas les enfants gâtés. » Preuve qu’il ne suffit pas d’être seulement bien né : Olivia Hallisey, lauréate du « Google Science Fair », faisait elle aussi parti des débutantes. A 17 ans, elle a mis au point un test capable de détecter le virus Ebola et a été désignée par le «Time magazine» comme l’une des adolescentes les plus influentes de la planète.Bien plus qu’une simple réunion de l’élite mondiale, cet événement apporte également son soutien à une œuvre caritative. Cette année c’est la fondation Selini, destinée aux mères adolescentes qui a été mise à l’honneur.Sous la houlette de Stéphane Bern, maitre de cérémonie, les jeunes filles ont défilé pendant le diner de présentation avant de rejoindre la piste pour entamer la traditionnelle valse au bras de leur père. Un moment plein d’émotion, pour Sonia Ben-Ammar, fille d’un producteur de cinéma et homme d’affaires tunisien : « Au moment de la danse, mon père et moi avons beaucoup ri ! Quand ont m’a proposé de venir au bal, j’ai cru que c’était une blague. Je me demandais « Pourquoi moi ? » J’étais surprise mais également très contente de pouvoir y participer d’autant plus que c’est pour une bonne cause ! » A 16 ans, la jeune fille au regard bleu azur et au tempérament de feu s’apprête à entamer une carrière dans la musique et le mannequinat : « J’ai fait partie de la comédie musicale « 1789 : les amants de la Bastille ». J’adore chanter ! Je passe d’ailleurs beaucoup de temps à Los Angeles car j’enregistre en ce moment un album pop/soul. J’ai signé avec la maison de disque Universal et je coécris la plupart de mes chansons. J’ai également intégré l’agence de mannequin Next Models à Paris ! »Une future it-girl qui, même si elle ne souhaite pas trop aborder le sujet, a déjà conquis Brooklyn Beckham, le fils ainé de David et Victoria. « Nous nous sommes rencontrés il y a un peu plus d’un an lors de vacances aux Maldives. Nous sommes vite devenu amis. Il est très content pour moi ! »Par Méliné RistiguianCrédit : Le Bal/Jacovides/Borde/Moreau/Bestimage / Remerciements : Bijoux par Payal New York, Maquillage Mac Cosmetics, Coiffure Alexandre de Paris sous la direction artistique de Jean-Luc Minetti, Chaussures par Christian Louboutin. Au profit de Seleni Institute : www.seleni.org

Source : Elles prennent leur envol – Dans les coulisses du Bal des débutantes 2015

2016-10-12T19:11:35+00:00 30 novembre 2015|2015, France|